Comment l'outil de la méditation m'a évité le pire?

Mis à jour : juil. 31

J'avais 18 ans quand je suis arrivée au Canada. Je suis issue d'une famille catholique et bien comme il faut!

Pour tout vous dire, j'enseignais le catéchisme depuis mes 12 ans et j'étais alors fort sage!


Mon petit ami de l'époque m'avait dit au-revoir au travers de la vitre d'un train.

Ma grande amie m'avait crocheté un châle noir.

  • tu le porteras, tu penseras à moi, à nous!

Avec mon frère, nous étions partis avant tout le monde! On se ressent brave à 18 ans! Nous devions rejoindre l'aéroport! Traverser Paris! Pour des personnes de la campagne, le défi représentait beaucoup et s'avérait bouleversant!

L'immigration ce n'est pas simple! Je ne crois pas qu'il y ait un âge plus propice que d'autres pour immigrer! Je répète: ce n'est pas simple!

L'aventure vous fait perdre vos repères de langage, vous chavire le coeur et la raison.

Le sens de votre vie s'en trouve bouleversé.

Il y a urgence de s'adapter au risque d'en perdre notre identité.


Je suis devenue moins sage.

Ma recherche d'identification a frôlé la mort sur les trottoirs de Montréal!

Pour ce qui est de l'adaptation, j'en ai surtout compris l'urgence dans un appartement restreint et froid. L'homme qui m'y séquestrait me violait et me battait au moins trois fois par jour.


Je me sauvai.

Je courus dans les rues d'une ville de la province de Québec dont je ne connaissais que le nom: Dorion!

Et la vie a continué.


Et si ma vie ne s'est pas terminée à ce moment, c'est que j'ai rencontré un outil, une amie qui ne m'a plus jamais quittée!

Oui, la méditation a été ma thérapie et m'a redonné le goût de vivre!


DÉPOSER LES ARMES


Au début. l'exercice semble difficile et ardu.

Mais si vous y êtes guidés de manière intelligente, vous vous habituez aux différentes postures méditatives.

Petit à petit votre capacité de relâchement grandit. Vous y déposez vos armes!


Mais quelle est cette armature avec laquelle nous entrons dans le monde adulte?

Elle est construite à partir des peurs comme celle de s'abandonner au moment présent.


De nature plutôt ouverte et joyeuse, j'étais devenue triste, anxieuse, effrayée de la vie avec les autres.

J'ai beaucoup pratiqué. Bien guidée, j'ai suivi plusieurs séminaires et retraites de méditation. Déracinée, séquestrée, battue et violée, la rage emmagasinée, le défi du vide, l'envie de la mort me hantaient trop cruellement.

Petit à petit, j'ai ressenti mes épaules se relâcher, mes cuisses se détendre. La détente s'est adressée ainsi progressivement à tout mon corps.

J'ai souvent pleuré et j'ai beaucoup écrit. Puis en 1983, après ma deuxième ceinture initiatique dans le chemin classique de la philosophie de tous les yogas, j'ai ressenti un grand soulagement.

Cela s'est présenté comme une pointe dans le coeur, une flèche douloureuse tout d'abord puis de plus en plus tendre.

La méditation avait fait son oeuvre sacrée. Elle ré-ouvrait maintenant ce coeur-çi à l'Amour!


Plus vous pratiquez la méditation assise, moins les blessures, les peurs, les fermetures auront un impact sur votre volonté.



SORTIR DES DUALITÉS SOUFFRANTES


Chacune de nos peurs comporte un noeud. Ce noeud prend racines dans une dualité souffrante.

Ainsi, une artiste aimerait chanter devant le public. Elle ressent qu'elle peut le faire mais en même temps, elle a toujours l'impression de ne jamais être en état de ressources suffisantes. Elle reste donc comme coincée au centre de sa dualité.

Elle racontera qu'elle craint la scène, des gens, des critiques.


Réduire les dualités est donc primordial pour affirmer notre personne, nos talents, notre être.


J'avais perdu le sens de ma vie. Je ressentais la bonne personne en moi. Mais des démons intérieurs et l'envie de me suicider me tenaillaient aussi. Je buvais trop et je fumais beaucoup. Par chance, j'avais la ressource de me discipliner moi-même! J'ai donc mis cette ressource à profit. malgré de nombreuses rechutes, après trois ans, je suis venue à bout de mon mal et de ma volonté de mourir.


Ce jour là, j'étais devant le lac St François à Ville de Léry à Châteauguay. Je me suis vue plonger une bonne fois pour toutes dans les vagues et ne plus revenir. Soudain un oiseau a plané au-dessus des vagues et enfin a disparu à l'horizon.


Certaines visions de pure synchronicité nous surprennent au point de nous amener à un retournement complet. Cet oiseau, il me semblait, parlait de moi et m'encourageait à ouvrir mes ailes!


Ma gorge et ma voix se sont ouvertes.

J'ai chanté. J'ai pleuré.

Je pleurais et je chantais. Je chantais et je pleurais.

Je me sentais libérée de la peur de sanglots refoulés, de mes rêves ensevelis!

Je savais que c'était la récompense de mon propre effort à l'exercice de la méditation.



ACCUEILLIR LA LIBERTÉ


La liberté est un état d'être intérieur.

Lorsque vous l'accueillez, vous vous rendez compte qu'elle est emplie de Joie, de félicité et de compassion.


Assis, dans un exercice de méditation ascétique, vous ne penseriez jamais que vous pourriez ressentir autant de vibrations positives!


Cela m'arrive maintenant presque à chaque fois que je médite.

La méditation m'a fait déposer les armes, m'a enlevé mes peurs et m'a donné un refuge de Joie et de Félicité.


Parfois, sur Facebook, on lit des annonces comme: si on vous donnait un million de dollars, resteriez-vous dans cette maison? L'exercice de la méditation est quasiment gratuit. Cet outil offre la plus belle demeure qui soit: le refuge de notre propre coeur, des retrouvailles avec soi, la maison d'un millionnaire du bonheur!


J'ai commencé à enseigner la méditation en 1982. mon école a pris son nom en 1987. J'enseigne la méditation depuis et je n'ai jamais arrêté!

Pourquoi?

Parce que c'est un des plus beau cadeau que je puisse léguer!


Vous désirez vous inscrire à un séminaire sur la méditation:

https://www.ecolepurusha.com/events/cercle-du-chamane-1-roue-de-medecine

Vous désirez vous inscrire à la méditation en ligne du jeudi soir 19h00

https://www.ecolepurusha.com/events/cours-en-ligne-meditation-thematique

Vous désirez un entraînement personnalisé:

450-601-4169 ou 450-603-4169

info@ecolepurusha.com









0 vue

École Purusha

8 rue Mill

Howick (Qc)  J0S 1G0

TÉLÉPHONE : 450-601-4169

COURRIEL : info@ecolepurusha.com

  • Black Facebook Icon
Vous avez des questions,
des suggestions?
Envoyez-nous un message...

©2019 École Purusha - Politiques de confidentialité