Et si on parlait vraiment de spiritualité...


La spiritualité a bon dos. On parle en termes symboliques et tout le monde pense qu'on est spirituel. On jase de groupes de prières et voilà on est spirituel ou pire on est une secte spirituelle.


Tout est mêlé. Dans le chaos de notre monde on en perd souvent le bon sens.


Regardez! Une telle personne parle des anges, une autre de l'horoscope du jour, une autre des entités et une autre encore des extra-terrestres! Certaines sont à la recherche de leur propre maître intérieur qui, sans guidance extérieure, risque fort de n'être que le reflet de l'égocentrique personnalité narcissique que nous portons tous en chacun de nous. Mais elles se disent toutes spirituelles. Ont-elles raison ?


La spiritualité a bon dos. On lui attribue bien des phénomènes et des quêtes égotiques.

Qu'en est-il exactement?



Qu'on se le dise! Superman n'est pas spirituel! Le fait de porter une cape quelle qu'elle soit ne nous rend pas plus spirituel que les autres! Croire aux anges, à ceci ou à cela, lire l'horoscope tous les jours, étudier les astres et tenter de se trouver des pouvoirs ne sont pas des actions spirituelles! Lire des livres de haut niveau intellectuel sur la spiritualité ou brosser les poils de votre chien ne font pas de vous des gens plus ou moins spirituels !


Au fondement de la spiritualité, on trouve la notion de conscience. Et pour proposer une définition rapide de la spiritualité, il est possible de dire qu’il s’agit de la démarche qui vise à l’élévation du niveau de conscience. L’homme a devant lui de nombreuses possibilités de développement. Par exemple, il peut œuvrer pour augmenter ses possessions matérielles ou pour affiner ses attributs physiques ou encore pour accroître ses compétences intellectuelles. Il n’est pas faux de souligner que la spiritualité constitue l’une des possibilités de développement des potentialités humaines. Mais, contrairement aux autres possibilités, la spiritualité semble concerner directement ce qu’il y a de plus essentiel en l’homme, c’est-à-dire la conscience.
Qu'est-ce que la spiritualité par Chris Iwen

Plusieurs philosophes décrivent la spiritualité par la recherche de l'élévation de la fonction de la Conscience! Prendre conscience de notre part d'ombre et de lumière, prendre conscience de mes abjectes pensées aux croyances erronées, prendre conscience de mes erreurs, prendre conscience de mes bons coups, prendre conscience de mes efforts, de ma volonté, de mes qualités.


Mais il faudra l'admettre : la conscience, c'est, d'après moi, ce qui porte en soi le sens du Bien éthique, de la Morale, de la Bonté et de la célébration de la Joie. Il ne s'agit pas ici d'une thérapie pour guérir des affects en tentant de manière désespérée d'en trouver les causes !


Il s'agit plutôt d'un BOND, d'un ÉVEIL, dans le monde de la CONSCIENCE! Il s'agit d'exercices appropriés pour vous y amener et pour vous y garder.


Le Bien, dans ce monde, représente un grand OUI à la vie de tous et chacun, quelles que soient les différences affichées ou non.

La morale de la Bonté propose une justice intelligente et ouverte qui pardonne, soigne, renforce, oblige notre bon sens et notre volonté à un Bien pour tous et chacun en égale part.

La célébration de la Joie résulte de l'activation du Bien et de la Morale, unies pour que résonne enfin clairement le coeur sensible de notre humanité.


Et quel serait alors le chemin spirituel idéal ?


Il serait celui qui amène à la paix intérieure! Chacun y parviendra par le pouvoir de sa volonté. Il lui faudra élaguer son être, le simplifier, l'endurcir dans une discipline bénéfique pour le corps comme pour l'âme. Alors la conscience verra l'ordre dans ce qu'elle pensait désordre. De là surgiront les qualités fondamentales de la spiritualité: équanimité, bienveillance, joie, amour, sérénité et non agitation mentale.


Il serait long, prendrait tout le temps de notre vie! Il serait bon pour nous et les autres!


Les apprentissages qu'on y ferait seraient basés sur, d'une part, le retour à la nature sage, spontanée, cyclique et, d'autre part, sur des exercices de soutien pour libérer la parole, la créativité, le geste spontané! La récolte, l'ai-je déjà dit, serait la Joie de l'être, nommée l'Ananda.


Cécile Hontoy, Swami Purushanandaji.

Maitre praticienne certifiée en approches solutions, formatrice en spiritualité intégrale et enseignante certifiée en yoga, méditation.

Purushahontoy@hotmail.com




29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

École Purusha

8 rue Mill

Howick (Qc)  J0S 1G0, Québec

TÉLÉPHONE : 450-601-4169

COURRIEL : info@ecolepurusha.com

  • Black Facebook Icon

©2021 École Purusha - Politiques de confidentialité