top of page

LA QUÊTE: Pour se libérer et aller au delà des fausses croyances

 

Il te faut plonger dans cette fascinante exploration des méandres de l'esprit et du corps, où les fausses croyances prennent vie dans ton être jusqu'à devenir des structures immuables, des maisons que tu ériges avec une précision presque architecturale.

Imagine une rue où chaque maison représente une croyance profondément enracinée. Ici, une demeure sombre et austère baptisée "la vie est dure", flanquée de voisins sinistres comme le chiffre 13 et le vendredi noir. Les fenêtres sont barricadées par des canons, les volets proclament fièrement la survie malgré l'adversité, et des pièges sont dissimulés dans chaque recoin, prêts à t'enlever l'idée de prendre du bon temps pour toi. Bienvenue dans la ville nommée: "Regardez comme ma vie est dure" !

 



             Pourtant, changer de décor ne suffit pas à déraciner ces constructions mentales. Une villa idyllique au bord de la mer ne tarderait pas à être colonisée par les mêmes schémas de pensée, car le problème n'est pas l'environnement, mais la structure elle-même. Il te faut démanteler sans tarder ces édifices de pensées, dénicher les bombes à retardement qu'ils dissimulent.

 

       Le processus est long et ardu lorsqu'il est vécu en solitaire. Mais avec l'aide d'un guide bienveillant, un témoin de notre métamorphose vers une existence plus épanouie, c'est plus simple, plus rassurant. C'est un voyage pour se libérer du passé, des carcans qui étouffent ta véritable essence, pour retrouver l'innocence et la curiosité de ton coeur d'enfant, avant que les fausses croyances ne ternissent ta vision du monde.

 

        La créativité se démarque comme un outil puissant dans ce processus. Créer, c'est se confronter à nos propres jugements, briser les conventions, et surtout, se connecter avec les autres au-delà de la peur du rejet pour entrer en coexistence ouverte avec le Monde. Cette coexistence est une invitation à l'authenticité, à l'expression de soi et à être entendu sans crainte ni masque.

 

          Mais le travail ne s'arrête pas là. Il faut aussi réapprendre à écouter ton corps, cette cassette enregistrée à même nos cellules de toutes nos expériences et croyances. Prendre soin de soi physiquement devient un acte de rébellion contre les identifications limitantes, une manière de reprendre possession de notre être dans sa totalité.

 

          Dans cette quête de transformation, chaque étape révèle de nouveaux horizons, dévoile des potentiels insoupçonnés. C'est un chemin semé de prises de conscience, mais surtout d'une beauté et d'une richesse infinies, où chaque pas te rapproche un peu plus de la vérité intérieure, libérée des illusions du passé.


Cécile Hontoy ( Swami Purushananda)

 

99 vues0 commentaire

コメント


bottom of page