top of page

Travailler sur soi en groupe ou rester toujours seul ?

Dernière mise à jour : 16 sept. 2022


Je suis coach professionnel et de groupe depuis 40 ans. Après quelques thérapies de coaching, je conseille à mes amis clients de rejoindre un groupe d'appartenance basé sur l'empathie, comme une sangha spirituelle.

La raison principale est de contrer la solitude, de recréer un réseau d'amitié différent basé sur l'empathie et ainsi de nourrir et d'améliorer l'estime de soi et la confiance.


Je m'explique.


Le plus souvent, le travail sur soi fait référence au travail thérapeutique de coaching deux par deux. Il vous a fallu quelques années de recherche avant de trouver ou de tomber sur la personne et la méthode qui vous convenaient : la bonne personne pour vous, la bonne méthode pour vous, le bon rythme de séances pour vous.


Admettons, nous tous qui travaillons honnêtement sur la prise de conscience de nos affects, de nos capacités, de nos manques, de nos restrictions personnelles, de nos valeurs ainsi que de nos réticences et de nos programmations mentales, que la bonne personne pour nous, en thérapie et/ou en coaching personnel, est celle qui nous accueille tels que nous sommes avec un sourire lumineux, heureux de nous revoir, qui a de la sympathie et de l'empathie pour nous, et qui nous démontre par sa présence que nous sommes un peu comme lui, c'est-à-dire lumineux, gentil et accueillant. Même si nous déracinons courageusement les origines de nos problèmes familiaux, sociaux, amoureux, professionnels et de vie et que nous restons parfois tristes, après une séance de découvertes parfois peu glorieuses, nous sortons de nos rencontres soulagés, remplis de tendresse et avec des solutions ou des outils à exercer pour soulager notre anxiété, notre angoisse, notre chagrin ou notre manque de sens sacré à la vie et ceci pour le temps d'attente du prochain rendez-vous.


Mais quel que soit le professionnalisme de notre coach, quels que soient ses diplômes et certificats accrédités, quel que soit son cheminement spirituel, quel que soit son ressourcement normalement obligatoire, lorsque nous rentrons chez nous, cela n'a guère changé notre impression de solitude et ce malaise oppressant de sentir que nous ne sommes pas ou peu compris par notre entourage.


Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi tout semble rester pareil et parfois pire, alors que vous avez fait tant de progrès dans votre prise de conscience au fil des ans ?

Les réponses apportées par une meilleure compréhension de l'effet de résonance, de l'effet de transfert et de l'effet miroir semblent tenir la route. Car ces trois faits sont d'une importance capitale dans votre quête de sens. Et vous les vivez plus profondément dans une formation de groupe que dans une thérapie de coaching en tête-à-tête.


L'EFFET DE LA RÉSONANCE

Des chercheurs américains ont mis des casques aux soignants et aux bénéficiaires et, lorsque cela se passe bien, ils ont observé que les mêmes zones de leur cerveau s'illuminent et résonnent. P. Van Eeersel

Si cela se passe réellement entre vous et votre thérapeute-coach et que le meilleur de chacun d'eux s'illumine au contact de l'autre, imaginez ce qui se passe dans un travail de groupe sur vous-même ! L'effet bénéfique du phénomène de résonance pour chaque membre du groupe est quintuplé !


Tout votre être lumineux vibre sur d'innombrables vibrations différentes. Dans un groupe à base spirituelle, la règle est normalement la bienveillance et l'empathie. Lorsque le processus de groupe est mené de manière professionnelle, cette résonance est un bénéfice sans précédent pour tous.


Dans le travail individuel, vous êtes laissé seul avec cet effet vibratoire. Lorsque vous rentrez chez vous, il tend à s'estomper de lui-même.


Dans un groupe, l'effet de résonance se poursuit tant que vous souhaitez garder un certain contact avec le groupe ou avec certains membres du groupe. Puis, au contact de ces autres personnes, vous apprenez, avec le temps, à être un émetteur de résonances bénéfiques et de plus en plus avec les vôtres, vos parents, vos amis, votre travail et votre société.


L'EFFET DE TRANSFERT

L'effet du transfert et du contre-transfert est un aspect neuronal qui entre en jeu dans le système de résonance. J'ai connu des patients avec lesquels je me sentais vraiment bien. Et d'autres avec lesquels je terminais l'entretien épuisé. B. Cyrulnik


Le transfert et le contre-transfert sont des manières d'appréhender l'autre en fonction de souvenirs heureux ou malheureux.


Cet effet se traduit par une résonance nourrissante ou contraignante dans la relation thérapeutique.




Dans un groupe animé par un professionnel, le coach compétent et conscient utilise la résonance pour que chacun puisse s'en nourrir positivement. Cela a pour effet d'augmenter le pouvoir de créativité et de résilience de chacun. Chacun peut communiquer positivement avec les autres et renforcer les effets catalyseurs de la volonté, du courage et des idées créatives engendrés par la magie de la résonance.


Dans une relation thérapeutique individuelle, le professionnel sait les utiliser pour amener le patient à la conscience nécessaire à son bien-être. Mais il lui sera toujours difficile de communiquer ces prises de conscience à son entourage parce qu'il les a faites seul et selon une certaine méthode. Aussi, les effets resteront, la plupart du temps, comme un secret intérieur. Et ce secret intérieur développera un langage à part de sa communauté d'intérêt et l'inconfort de la solitude pourra lui paraître, à plus ou moins long terme, encore plus pénible.

La fonction miroir est la base de l'empathie. P.V.Ersel

L'effet miroir est une découverte récente en neuropsychologie. Pourtant, les anciens le savaient. Nos rouages médicaux ne vont que dans ce sens. Car l'effet miroir est la base de l'empathie, du pardon, de la tolérance et donc des valeurs humaines spirituelles donnant un sens à votre vie.


Dans un groupe, l'effet miroir est très simple à comprendre. Un thérapeute de groupe avisé le sait, le voit, l'entend. Il s'efforcera de faire en sorte que cet effet crée des amitiés durables, des réseaux, des partages joyeux et plus encore pour chacun. L'effet miroir sert de contexte et d'origine aux synchronicités parfaites. Grâce à l'effet miroir d'un groupe de solidarité empathique, le bien-être intérieur s'installe et vous vous reconnectez positivement aux autres. Vos comportements et votre langage s'ajusteront naturellement et par empathie aux autres ce qui aura un effet relationnel positif et magique sur votre estime et votre confiance retrouvées au sein de vos autres groupes d'appartenance. (famille, amis, travail).


Le travail sur soi, deux par deux, est plus limité. L'effet miroir reste limité. Même s'il a lieu grâce à la confiance acquise au cours des séances, il est plus difficile de le transmettre à vos autres groupes.


Les chercheurs font d'énormes progrès dans la compréhension de notre fonctionnement. Ils prouvent de plus en plus que notre cerveau est social ! Autant dire que côtoyer les autres, travailler avec d'autres, rejoindre un groupe aux qualités spirituelles, serait souhaitable au risque de rester seul ! Car l'effet de résonance, le transfert et les miroirs jouent un rôle positif crucial, vital et nécessaire à notre bien-être.


Coach professionnel ( CQPNL)

40 ans d'expertise à votre service.

Yogui, artiste, conférencier, motivateur.

Maîtrise d'anthropologie religieuse

Bacc : Philosophie et Lettres.

tel: 450-601-4169

87 vues0 commentaire

Comments


bottom of page