Une méthode exceptionnelle en 3 phases pour déjouer les pièges de l'Égo


L'égo nous enferme dans l'histoire terrible racontée par notre petit moi. Dans cette histoire effrayante, les autres, l'autre sont les méchants. C'est à ce titre que le philosophe Sartre osait écrire: L'enfer, c'est les autres !

Les histoires vécues qu'elles soient de notre enfance, de notre imaginaire, de notre immédiat passé, sont rapidement mythologisées par notre mental. Tout se passe comme si nous avions un ardent besoin d'incarner un héros. Aussi, au lieu de lâcher-prise et de passer à autre chose, nous gardons dans notre coeur de larancune, de l'amertume, de la tristesse, des regrets et bien d'autres sentiments encore, tous plus désagréables les uns que les autres.

Et encore s'il ne s'agissait que de cela! Mais les histoires mythologisées, extrapolées de notre mental font en sorte de nous maintenir dans nos fermetures, nos fausses croyances, notre désarroi. Nous en perdons petit à petit notre estime, l'estimation juste et rationnelle de notre valeur, et la confiance en nous-mêmes.

Nous sommes décidés à mettre bas cette tour, ce mur entre nous-mêmes et les autres?

Voici ma méthode exceptionnellement rapide, énergisante et drôle en même temps pour désamorcer ces disques enregistrés dont le but machiavélique est de nous séparer du reste du monde.

PREMIÈRE CLÉ: SUB-VALUER

Sub-valuer signifie dévaluer une expérience en rapport avec une nouvelle expérience. Ce qui signifie d'évaluer l'expérience de fermeture vécue actuellement en la dépréciant en rapport avec une autre expérience de fermeture vécue dans le passé.

Cette méthode est fort appréciée de nos humoristes les plus célèbres.

La sub-valuation permet un autre regard et donc la mise en doute.

Le résultat est à tout coup un fou rire provenant du fond de l'âme. Ce fou rire nous libère soudainement de l'emprise négative de nos croyances reliées à ces expériences.


DEUXIÈME CLÉ: RÉSILIER


Pour entrer dans la résilience, la sub-valuation doit rester extrêmement réaliste. Ainsi vécue dans l'ici et maintenant, elle provoque la caricature de la situation et donc fait éclater le rire.

Cette caricature provoque une nouvelle fois le doute sur la réalité. Ce doute permet alors de rendre malléable l'esprit qui s'attache à ces histoires. La sagesse comprend qu'il est permis de choisir le sens de l'histoire comme de relativiser les événements attachés à cette histoire.

Ce rire me dégage de cette histoire que je trouvais, quelques secondes avant, si importante pour moi.


TROISIÈME CLÉ: NE PAS RÉSISTER


La résistance est une bataille fort vaine. En fait, lorsque je résiste, je me bats, le plus souvent, contre moi-même. Que de perte d'énergie!

Comment un enfant pourrait-il résister au temps qui le vieillit!

Portons-nous toujours la pointure de nos premières chaussures?

La résistance entraîne à de grandes souffrances intérieures, aux dualités, aux désappointements.

Se détendre en riant permettra de lâcher-prise sur le passé, de relâcher les tensions et de regarder les histoires qu'on se raconte sous d'autres angles.


Vous voulez en connaître davantage!

Participez à notre événement cadeau du printemps 2019

APPRENDRE À LÂCHER-PRISE

3-4-5 mai 2019 pour seulement 140 $ (au lieu de 280 plus taxes)

https://www.ecolepurusha.com/events/apprendre-a-lacher-prise



École Purusha

158 rue St-Joseph

Ste-Martine (Qc)  J0S 1V0

TÉLÉPHONE : 450-601-4169

COURRIEL : info@ecolepurusha.com

  • Black Facebook Icon
Vous avez des questions,
des suggestions?
Envoyez-nous un message...

©2019 École Purusha - Politiques de confidentialité