Moi, je ne suis plus capable d'entendre ce mot !

Dernière mise à jour : 13 sept.

Je sais que je vais te choquer et je sais aussi que tu ne seras sans doute pas d'accord avec moi, mais je ne suis plus capable d'entendre ce mot-là et encore moins quand on parle entre gens soi-disant spirituels.

Pense que ce mot est au centre d'un marketing de guides spirituels, de coachs et de psys de tout acabit et tu le devineras sans aucun problème !

Voici pourquoi j'ai même de la difficulté à l'écrire ! Imagine ma face quand je le lis sur notre média Facebook ! Et imagine mon cri d'horreur quand je me rends compte qu'on en trafique le sens et qu'on galvaude des écrits de grands maîtres en changeant leurs phrases ou leurs poésies en faveur de ce mot qu'ils ont, en somme, fort peu utilisé eux-mêmes ! Sans aucun doute, ils et elles savaient et savent que ce mot est à l'origine des génocides les plus barbares vécus sur notre planète, des sectes les plus terrifiantes et je nomme même les sectes bien cachées derrière des ordres religieux, psychologiques, médicaux, comptables, politiques et j'en passe !

Même si je sais que la plupart utilisent ce mot pour la beauté du terme, pour le charme qu'il aime à offrir naturellement et de lui-même, je crois qu'il est temps que tu y réfléchisses toi aussi quand tu l'écris, tu le lis, tu le vois et même quand tu penses le vivre !

Car ce mot est ingénieux ! Il aime à se déguiser sous toutes sortes de formes! Comme nous ne connaissons que très peu du spectre émotionnel qui peut nous habiter ou nous envahir, nous le confondons avec beaucoup d'autres sentiments ! Il y en a même qui battent leur femme, parfois leur mari et leurs enfants avec, accroché au bout des lanières de leurs fouets cinglants de paroles nauséabondes, de culpabilisations extrêmes, de rejets, et plus souvent qu'on le pense de jeux psychologiques conscients ou inconscients narcissiques et pervers, ce mot, écrit en gros comme tu peux bien l'imaginer maintenant !



Il faudrait se libérer du connu, c'est à dire de tous les conditionnements et fanatismes dont nous avons été contaminés, de tous les mimétismes rivaux (vouloir être comme, ressembler à, annexer cela ou cette personne à soi, chercher à combler le vide inhérent à notre perte de sens, etc.) qui jalonnent notre existence et nous imprègnent pour que ce mot puisse être réellement nommé et vécu dans la transparence du rapport entre les individus: transparence acquise par ce travail de claire conscience évidemment long et authentique de et sur soi. Et ce travail, s'il peut commencer en bureau privé, ne s&#x